L'Ouzbékistan, au coeur de l'empire de Tamerlan

Terre de nomades aux frontières diffuses, territoires parfois centraux d’empires immenses (les Mongols, Tamerlan), l’Asie centrale est constituée aujourd’hui de cinq républiques indépendantes depuis 1991 : le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan. Si le Turkménistan conserve une ancienne ville parthe (Nisa) et les vestiges de deux anciennes villes d’époque islamique (Konya Urgench et Merv), c’est l’Ouzbékistan qui a hérité les témoignages les plus beaux et les mieux conservés de l’histoire : Samarkand, la capitale de Tamerlan, Boukhara, ville sainte et ville de culture plusieurs fois capitale, Khiva, qui a conservé l’essentiel de son urbanisme ancien, et Shahr-i Sabz, dans la région natale de Tamerlan.   

Pour préparer votre voyage : quelques conseils de lecture

Nos voyages

 
Vol + 10 nuits
à partir de 3'650.– CHF


Les civilisations d'Asie centrale en quelques images

Les Etats gréco-bactriens, nés de l’aventure d’Alexandre le Grand.

Le mausolée des Samanides (vers 900), construit par une dynastie iranienne qui fit de Boukhara sa capitale.

L’Empire de Tamerlan (1336-1405), qui souhaitait reconstituer les limites de l’Empire mongol.

Le Shah-i Zinda à Samarkand, extraordinaire ensemble de mausolées construits pour des membres des Timourides, entre la fin du XIVe et la première moitié du XVe siècle.

La ville de Boukhara, qui connut un second âge d’or (après celui des Samanides) au XVIe siècle, avec les Ouzbeks Sheybanides.

La madrasa Shir Dar (XVIIe siècle) à Samarkand, dont l’architecture grandiose est un héritage des Timourides.

Vue générale de Khiva, centre d’un khanat (royaume) entre le XVIe et le début du XXe siècle.