L'Inde des Grands Moghols

Fondé par Babur, descendant de Tamerlan, au début du XVIe siècle, l’Empire moghol patronna une civilisation raffinée, mêlant influences persanes et indiennes. 


Quelques repères chronologiques

1526-1530 : Babur prend Delhi et Agra, où il établit sa capitale, et règne sur le nord du pays jusqu’au Bengale.

1530-1545 : règne de Humayun, qui est pourtant vaincu en 1540 par un chef afghan (Sher Shah), et doit s’enfuir dans le Sind et jusqu’en Perse. En 1544, Humayun reprend Kandahar et Kaboul, puis en 1555 entre à Delhi, après quinze ans d’exil. 

1556-1605 : règne de l’empereur Akbar, fils d’Humayun. Remarquable politicien et stratège, homme de culture et de spiritualité, il élargit et consolide l’Empire, réalisant de peu et avant l’heure l’unité presque complète du sous-continent indien, poursuit des réformes, et mène une politique tolérante à l’égard des non-musulmans, fondée sur un idéal d’universalisme. 

1605-1627 : règne de l’empereur Jahangir, fils d’Akbar, qui fait construire des palais et des jardins à Lahore.

1627-1658 : règne de l’empereur Shah Jahan, qui fait construire un palais à Delhi et le Taj Mahal à Agra entre 1632 et 1648.

1658-1707 : règne de l’empereur Aurangzeb, musulman rigoriste, intolérant et antihindou. Il affronte la rébellion des Marathes hindous, des sikhs (il fait exécuter leur guide spirituel) et des princes du  Rajasthan, et s’il contribue à étendre la domination moghole, son règne marque le déclin irrémédiable de l’empire.

1754 : les Marathes renversent l’empereur moghol Ahmad Chah Bahadur.

1765 : un traité entre les Anglais et l’empereur moghol accorde la souveraineté du Bengale, de l’Orissa et du Bihar à l’East India Company.

1803 : après la prise de Delhi, les Anglais imposent leur protectorat à l’empereur moghol Shah Alam.

1858 : le dernier empereur moghol est destitué, les Anglais administrent directement la plus grande partie de l’Inde. 

 
Des lectures pour préparer votre voyage

Notre voyage


L'Empire moghol en quelques images

Illustration du Baburnâme ou Mémoire de Babur, œuvre autobiographique écrite par le fondateur de l’Empire moghol.
 

Le mausolée d’Humayun à Delhi, prototype du mausolée moghol entouré d’un jardin.

Le palais de Fatehpur Sikri, édifié par l’empereur Akbar et abandonné quinze ans après sa construction.
 

Grande Mosquée de Delhi, XVIIe siècle.

Le Taj Mahal (1632-1648), mausolée à la symbolique paradisiaque, associant esthétiques persane et indienne. 
 

Alexandre le Grand visite Platon. Miniature moghole de 1597-98, qui mêle à l’esthétique de la peinture persane des influences occidentales.