La Perse – 7000 ans de civilisation

A la croisée de l’Orient et de l’Occident, la Perse, que les Occidentaux appellent « l’Iran » depuis 1935, est avec la Mésopotamie le berceau des plus anciennes civilisations de l’humanité. A l’est du Croissant fertile, elle fut l’une des premières zones d’installations sédentaires du néolithique, au VIIIe millénaire. Elle connut la transformation des villages agricoles en villes (Suse), et sous les Elamites (IIIe-Ier millénaire), une civilisation urbaine et semi-nomade brillante. Par vagues, au cours du IIe millénaire, des Indo-Européens s’installèrent en Iran, apportant avec eux une culture et des religions qui vont modeler l’identité ultérieure du pays. Au VIe siècle avant notre ère, l’Iran devint grâce aux Perses achéménides le centre du premier empire universel, détruit par Alexandre le Grand deux siècles plus tard. Avant l’arrivée de l’islam au milieu du VIIe siècle, la Perse connut des dynasties puissantes (Parthes et Sassanides) et adopta la religion mazdéenne. A l’époque musulmane, la Perse fut dominée par les règnes des califes abbassides, des Mongols, des Timourides, avant de connaître, avec les Safavides (1501-1722), une identité religieuse (chiite), culturelle et territoriale spécifique. Tout au long des siècles, la Perse fut surtout la culture majeure de l’Orient musulman, influençant jusqu’en Asie centrale et en Inde, les arts, la poésie et la musique. 

Pour en savoir plus : quelques conseils de lecture

Pour préparer votre voyage : Le Guide culturel de l'Iran de Patrick Ringgenberg

Sur l'ancienne ville de Bam

Pour partir à la découverte de la Perse, nous vous proposons plusieurs voyages accompagnés par Patrick Ringgenberg


L’histoire de la Perse en quelques images

Les sites de l’Iran néolithique (IXe-IVe mill. avant J.-C.) et élamite (2500-640 avant J.-C.).

La ziggurat élamite de Choghâ Zanbil, 2e moitié du XIVe siècle avant notre ère.

L’Empire achéménide (559-330 avant notre ère), premier empire "universel" de l'Histoire, unissant sous l'autorité d'un seul roi plus de vingt peuples, des îles grecques à l'ouest de l'Inde.

Le tombeau de Cyrus II dit Le Grand, fondateur de l’Empire achéménide, à Pasargades (VIe siècle avant notre ère).

Le palais de Persépolis, fondé par Darius Ier (dont on voit le palais au premier plan), et qui fut l’une des cités royales de l’Iran achéménide.

L’Empire sassanide (224-651), successeur de l'Empire parthe (247 avant J.-C.-224).

Le palais sassanide de Firuzâbâd, IIIe siècle de notre ère.

La ville de Bam près de Kermân, archétype des villes anciennes (une ville basse dominée par une citadelle). Fondée au début de notre ère ou plus tôt encore, plusieurs fois reconstruite, elle fut détruite par un tremblement de terre en 2003.

Peinture sur livre du XVe siècle, illustrant le roman Les sept princesses de Nezâmi (XIIe siècle). Le pavillon, le jardin, des couleurs de lumière : reflets d’une culture aristocratique, et au-delà d’une culture raffinée et subtile éprise de poésie et de symboles, de mystique autant que des plaisirs terrestres. 
 

L’Empire safavide (1501-1722), qui donna naissance au dernier grand âge d'or culturel de la Perse musulmane, et dont le territoire, l'identité religieuse, la culture sont à la source de l'Iran moderne.

La mosquée Royale (aujourd’hui mosquée de l’Imam), Ispahan, 1612-1627.

Mausolée de l’Imam Reza (VIIIe Imam) à Mashhad, principal lieu de pèlerinage d’un pays chiite depuis 1501 et qui voit dans la vénération des Imams, descendants d’Ali, une voie d’accès direct vers Dieu.